jeudi 24 novembre 2011

Pain aux Céréales

Sachez mes chers lecteurs, que ce pain a une histoire. Pour l'occasion je me propose donc de me transformer en Pierre Bellemare, et il s'agira pour vous d'y mettre toute l'intonation nécessaire en lisant ce qui va suivre.
L'histoire que je vais vous raconter n'est pas du tout sortie de mon imagination, non-non. Comprenez bien que c'est une histoire vraie, basée sur des faits réels et que les personnages ne sont pas du tout fictifs.
Par un beau jour de Novembre, j'avais décidé de préparer quelques victuailles afin de les offrir à mes très chers nouveaux voisins; en guise d'introduction dans le Neighborhood. Mon tablier verni de chez Harrods bien attaché autour de la taille, j'étais décidée à les épater, je les imaginais déjà me surnommer "Bree Vandecamp" tout en hésitant avec sa copine "Gabrielle Solis", qui est nettement plus canon il faut bien l'avouer.
Après des heures et des heures de farfouillage dans mes bouquins de recettes, j'ai fini par trouver THE THING to bake, THE bread aux Céwéales. (NDLR: je me marre en imaginant Pierre Bellemare parler avec l'accent english). Bon, bref, j'étais partie sur un pain aux céréales, plutôt fastoche à faire.
Après le pétrissage au robot et la levée, je me mets à fariner comme une fofolle avec de la bête farine de blé. Et vas-y que je te farine le plan de travail, et vas-y que j'te farine mes mimines, le pain, la plaque de cuisson, les murs, mes cheveux...bref, y avait de la farine partout partout.

Ni une ni deux je te remets un torchon pour refaire lever le tout, quelques griffes par-ci, par-là et PAF au four avec le coup de buée. Comme une pro je vous dis!
Le pain sorti de four, croustillait autant que les croûtes de nez de ma fille, c'est dire comme il était appétissant! Et re-vas-y que j't'emballe ça dans une serviette, que je dépose le tout dans un panier cucu, et que je sonne chez les voisins.
Ding-dong! Pain tout chaud, félicitations, bienvenue, mais rentrez, non non je ne veux pas vous embêter, mais que ce pain sent bon, vous êtes douée, vous êtes formidable, etc etc.
TEN POINTS pour le Doberman!!

Rentrée à la maison je décide d'inviter ma copine Sylvie pour finir le reste de pain. On baffre alors comme des cochones, il n'en reste plus, c'était vraiment un régal.



La conclusion de cette histoire certes très longue, c'est qu'il y a un ingrédient secret dans ce pain aux céréales. Lequel? C'est seulement le lendemain matin que je l'ai découvert. Et j'en ris encore.
Je voulais faire des crêpes, avec la recette de Minicouille. Alors dans un bol, je mets mon reste de farine de la veille (vous savez, celle avec laquelle j'ai fariné comme une fofolle). J'y ajoute de la levure, un peu de sel et je touille avec mon fouet. Et là... grumeau! Gros, énorme grumeau! Pas possible alors que je n'ai pas encore ajouté le lait, me direz-vous... eh bien si! L'ingrédient secret était là juste devant mon nez et se nichait dans le fond de mon paquet de farine.
Une MITE, une GROSSE MITE! Morte. Mais une mite quand même! Je me souviens avoir ri. Beaucoup. "Mais c'est énorme!", dirait Luccini.
Je l'ai avoué à ma copine Sylvie qui m'a dit en rigolant que justement elle ne s'était pas sentie bien après (enfin j'espère qu'elle rigolait). Par contre je ne l'ai pas dit aux voisins et d'ailleurs je ne les ai pas revus depuis... en tout cas s'ils font appel aux "Experts" pour retrouver une trace de mite, je suis foutue, moi la fofolle du farinage intempestif!
La prochaine fois je ferai une galette des rois, hin-hin!

Je vous laisse en compagnie de Nougaro "Les mains d'une femme dans la farine"!

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!



 Ingrédients
  • 250 g de farine aux céréales
  • 250 g de farine blanche pour pain
  • un sachet de levure de boulangerie en grain
  • 275 ml d'eau
  • 2 cuillères à café de sel
  • 1 grosse mite

Comment qu'on fait?
  • Si vous avez une machine à pain, vous mettez dans la cuve d'abord les liquides, puis le sel, les farines et sur le dessus la levure. Programmez en mode "pâte ou dough"
  • Si comme moi vous avez un robot, dans un petit bol, mélangez la levure et l'eau (tiède). Dans la cuve du robot, mélangez les farines et le sel, et creusez un puit. Commencez à pétrir avec le crochet tout en versant le mélange eau-farine progressivement jusqu'à former une boule qui n'adhère pas aux bords de la cuve. Laissez lever 2 ou 3 bonnes heures sous un torchon. Dégazez avec un tour de crochet avant de former le pain.
  • Pour le façonnage des pains, j'ai choisi des petites boules. Bien farinées à la "mite powder", hin-hin! Je les ai déposées sur une plaque de cuisson farinée elle aussi et ensuite j'ai recouvert d'un torchon pour laisser à nouveau lever, environ 1 heure.
  • Quelques griffes superficielles sur le pain, et hop dans le four préchauffé à 230 degrés. On oublie pas le petit coup de buée en déposant un peu d'eau dans la lèche-frite. Et on laisse cuire environ 25 minutes.

Bone Appétouze!

1 commentaire:

  1. Hummm ils me font trop envie c'est petits pains :) Combien en avez vous fait, c'est juste pour me donner une idée, car je ne vais pas tarder à les faire :) Merci.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...