mercredi 9 septembre 2015

Eau détox citron et groseilles (de la citronnade sans sucre quoi !)


Laisse-moi te parler de mes problèmes de fesses.
T'emballe pas, toi, le pervers égaré sur mon blog (après l'épisode des gourdins du précédent article on comprend qu'il se soit perdu par ici).
Je ne te parle pas de hum hum. Non je te parle de mon arrière-train, anatomiquement parlant je veux dire. Mon rer'... comme on dit en Breton.
J'ai donc des soucis de rer'. Ben oui. Depuis presque un mois , je ne sais pas ce qui s'est passé, mais pour faire court, j'ai le cul qui déborde. De ma culotte. Rien que ça.
En gros, j'ai sans cesse l'impression de porter un string alors qu'en fait, pas du tout.
Alors... est-ce l'âge? Est-ce "mon corps qui change et ce n'est pas sale"? Est-ce mes très nombreuses grossesses (deux quand-même!) ?


Toujours est-il que zi ozeur dei (l'autre jour, pour les non fluent); j'ai vécu une péripétie disons... incommode. Oui, encore une.
Dès l'aube à l'heure où blanchit la campagne, j'ai senti comme une irritation légère, mais tout de même inconfortable... bref une irritation au niveau du fessier. La journée passant, ça commençait à devenir carrément lourdingue, avec ce besoin sans cesse de gratouiller là où je pense tout en prenant garde à ce que personne ne me voit (rapport à l'attente interminable devant la grille de l'école).
Et c'est seulement le soir, n'y tenant plus, que j'ai enfin enlevé ma culotte. Qui était à l'envers. Depuis le matin.
Une culotte tout en dentelle bien croustillante. Une culotte transformée en string pour cause de fessier proéminent. Une culotte-spontex!
Alors tu vas me dire... mais comment a-t-elle fait pour ne pas le remarquer plus tôt. Elle a bien dû aller aux toilettes la Scarlett dans la journée, non?
Ah mais oui, un peu que je suis allée aux chiottes, sauf que je n'allume jamais la lumière parce que la VMC se déclenche automatiquement et que ça fait un vacarme qui me gonfle, mais qui me gonfle! Donc je fais toujours mes petites affaires dans le noir!


N'empêche, t'imagines si j'avais mis un zlip à clous? Je te laisse méditer là-dessus!

Alors pourquoi je te raconte ça?
Mais tout simplement parce que depuis quelques jours, je me fais des pichets d'eau détox. Bon en gros tu mets de l'eau, des fruits, quelques herbes et des glaçons et that's it.
En plus c'est super rafraîchissant, c'est super bon et il paraît que c'est bon pour ce que j'ai!
Maintenant est-ce que mes fesses rentreront à nouveau dans mes culottes... ça, c'est une autre histoire!


C'est womama (ma couz fofolle) qui m'a fait découvrir ce super livre "Eaux Détox recettes fraîches et vitaminées " cet été, les photos sont canons et surtout les ingrédients sont vraiment basiques donc pas besoin d'aller acheter une peau de gnou tannée ou une graine de menhir torréfiée pour réaliser une bonne petite eau parfumée.

Allez, je file remettre un zlip et je te propose de rejoindre ma page FesseBouc en attendant!
On accompagnera cette boisson d'un très bon Eddie Vedder "Into The wild", la BO du film qui porte le même nom. Un film comme je les aime, qui te fait bien prendre du recul sur la société!


Ingrédients pour un grand pichet
  • 1 gros citron jaune (ou deux petits citrons)
  • deux grosses poignées de groseilles (ici du jardin)
  • 2 litres d'eau plate ou pétillante (eau de source de préférence pour éviter de donner un goût trop fort)
  • plein de glaçons
Comment qu'on fait?
  • Couper le citron en rondelles, mettre le tout dans le pichet.
  • Ajouter les groseilles puis les glaçons et enfin l'eau. Refermer le pichet si possible et laisser macérer quelques heures au frais avant de déguster.
Bone Appétouze!


2 commentaires:

  1. Hihihi!!! Du reCUL sur la société!!! Déjà que je riais, là tu m'as achevée!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hu HU ça fait du bien de voir qu'on a le même humour ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...