lundi 7 décembre 2015

Tarte au citron meringuée hyper graphique {C'est mon Gâteau}


Moi la grosse nulle en pâtisserie, j'hallucine quand je vois le résultat final! Ca claque des fesses, tu trouves pas? Jamais, JAMAIS je me serais lancée dans un truc pareil toute seule. Ou alors ça aurait été immangeable et esthétiquement parlant on n'aurait même pas su dire si c'était un Kloug roulé sous les aisselles ou un doubitchou. Là on frôle l'orgasme gustatif, pour parler comme Bradley Cooper dans son dernier film que je n'ai pas vu d'ailleurs. Passons.

Nan parce que quand-même on part de loin avec moi. J'ai bien des bouquins de pâtisserie, mais sans la traduction qui va bien. J'ai pas fait "Pâtisserie" première langue, et pour moi c'est du Chinois.
Alors tu te dis, mais qu'est-ce qui s'est passé? Pourquoi tata coup la Scarlett elle a réussi un truc de fou comme ça? S'est-elle fait greffer des neurones de brune? Est-elle passée du QI d'une pétoncle à celui d'une huître?
Nope mon bichon, che n'ai pas changé, che suis toujours la même, un peu tarée dans les coins.

Mais j'ai reçu un coffret "Tarte au Citron" de C'est mon Gâteau. La Haute pâtisserie Française chez toi, dans ta boîte aux lettres. Avec ton facteur qui se dit qu'il resterait bien grailler chez toi...
Dans le coffret, y a les ingrédients déjà pesés, les ustensiles dont tu auras besoin, la recette illustrée en photo, des astuces, et aussi des vidéos en ligne pour t'expliquer chaque geste technique, et même la recette complète en vidéo des fois que t'aurais pas tout saisi.


Bon, tout ne s'est pas passé sans encombres, loin s'en faut!
Pas du tout au niveau de la réalisation de la tarte, mais plutôt de mon organisation habituelle, c'est à dire, du grand n'importe nawak!
Dès la première heure, après avoir conduit la langoustine à l'école, j'ai déballé toute la boîte. Puis je me suis souvenue que j'avais oublié de coucher le tourteau qui appuyait sur la sonnette de sa maison en plastoque comme un zinzin depuis 10 minutes.
Après avoir couché le n'Oscar, j'ai fait une pause pipi. Malheureusement ce jour-là j'avais une infection urinaire (OH my gode, tu vas tout savoir de ma life). Le téléphone a sonné, et je suis restée 45 minutes à papoter, toujours sur le trône (je te rappelle mon infection du pipi).
Un petit lavage de main plus tard (hygiène oblige), me revoilà dans la cuisine. Il me fallait un bon thé avant de me lancer dans cette grande expédition. Voilà le thé dans le micro-ondes (je sais c'est dégueulasse). Pendant ce temps, j'ai sorti mon saladier, commencé à suivre les instructions... bref j'avais fini ma pâte sablée quand je me suis souvenue que mon thé était toujours dans le micro-ondes, et froid de surcroît.
J'ai remis la tasse à chauffer et je me suis rendu compte qu'il était déjà l'heure d'aller chercher la langoustine à l'école. Et qu'en plus j'avais rien préparé à becter pour son déjeuner.
10 minutes plus tard, j'avais réveillé le bébé, préparé un plat super élaboré: des coquillettes et des knakkis. Et j'étais devant la grille de l'école.


Je te passe le moment où j'ai enfin pris le temps de cuire ma pâte sablée (du premier coup, quel exploit). J'ai repassé tout le linge de la semaine, j'ai englouti mes pâtes/saucisses, et j'ai eu le temps de préparer ma crème au citron. Oui, je sais j'assure.
Je suis retournée conduire la poulette à l'école. En rentrant j'ai enlevé mes godasses, marché sur un duplo pas rangé, dit plein de gros mots que je ne citerai pas (bordel à cul!), et je me suis extasiée 45 minutes devant mon loustic tout joyce de faire coucou beuh avec son doudou chat plein de bave.

Après avoir couché la bête, je suis retournée en cuisine afin de continuer ma pâtisserie. Il me restait 45 minutes (pauses pipi incluses) avant de retourner chercher mon héritière à l'école. C'était jouable!
Comme tout était méga bien expliqué, en deux temps trois pipis, ma meringue était prête.
Au moment de dresser, j'avais le palpitant à bloc. Rien ne pouvait me déconcentrer si ce n'est mon souvenir d'un thé que je n'avais toujours pas bu. Il était toujours dans le micro-ondes, et toujours froid. Of course. Je l'ai vidé dans l'évier, j'ai mis de l'eau dans la bouilloire, mise sur le feu et mis du thé dans une théière.


Puis j'ai commencé à dresser comme une chef. J'étais en train de pocher ma meringue quand la bouilloire s'est mise à siffler comme une folle, réveillant le crustacé par la même occasion. J'ai éteint le feu sans prendre la peine de verser l'eau chaude dans la théière et je suis montée chercher la bête.
Calé dans sa chaise haute, il m'a regardée d'un air hébété, j'ai fini de pocher mes meringues et j'ai cherché partout mon chalumeau. Me souvenant que mon suricate de mari avait une fâcheuse tendance à me faucher mes ustensiles de cuisine pour bricoler (ma dernière poche à douille lui a servi à faire les joints du carrelage dans la salle de bain), je lui ai immédiatement textoté ce message:
"tu sais où est mon chalumeau?"
"Dehors dans le cabanon" m'a-t-il répondu. Après avoir retourné le cabanon, en vain; jai re-textoté.
"J'le trouve pas"
"Ha oui ça me revient, je l'ai foutu à la jaille, j'ai voulu souder un truc avec et après il marchait plus".
Paniquée j'ai regardé les instructions et là j'ai lu "si votre mec vous a bousillé vot' chalumeau, pas de panique, passez votre tarte sous le grill, très peu de temps et vous aurez le même effet. " Enfin à peu de chose prêt.

Je suis allée chercher ma gamine à l'école, très sereine et super fière de moi. J'avais mis une journée, une seule, pour réaliser une pâtisserie, une vraie.
En rentrant je lui ai montré mon oeuvre et elle a dit "wouahhhh c'est trop beau! Mais c'est pas toi qui l'as fait?". J'ai voulu noyer mon chagrin dans mon thé, mais la théière était toujours vide. Alors je suis allée faire pipi. Encore.


Bon, normalement pour quelqu'un de normal, "C'est mon Gâteau" estime que le temps de préparation est d'une heure. Si comme moi ta vie est un peu funky, si comme moi t'es pas très très organisée, si comme moi t'es plusieurs dans ta tête; eh bien tu mettras un peu plus de temps mais au final tu t'éclateras tout autant que moi.
J'ai trouvé ce concept absolument génial. Je l'ai pris un peu comme un jeu de piste, où tu te laisserais guider par un maître de jeu qui aurait tout préparé scrupuleusement pour que tu passes un super moment. Et ce fut le cas.

Un bien joli cadeau à offrir aux copains pourquoi pas. Plutôt que de ramener le dessert à une soirée, tu ramènes ton coffret et tout le monde cuisine ensemble avant de le déguster.. car les proportions de toutes les pâtisseries sont prévues pour 8. Le choix des pâtisseries ne manque pas... Mont Blanc, Paris-Brest, Eclairs au chocolat et j'en passe...
Et puis juste pour la petite info, la confection des coffrets est réalisée par un établissement d'aide par le travail. Une belle initiative pour permettre un insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées.


Les plus du coffret:
  • Les astuces pour remplacer du matériel que tu n'as pas. Ca c'est la loose quand tu regardes un bouquin de pâtisserie et qu'il faut du matos que tu ne possèdes pas. Là par exemple, t'as pas de thermomètre de cuisine, eh bien il y a la petite astuce qui va te guider pour savoir si ta préparation est à la bonne température... Je n'ai donc pas eu besoin d'élaborer un plan débile avec mon thermomètre rectal.
  • Les gabarits à télécharger pour donner des formes graphiques à ta tarte, ça c'est génial aussi. Pas besoin d'acheter un moule carré, un moule rectangulaire. Parce qu'après tu ranges où tout ça?? J'ai bien une petite idée, mais il faudra s'arranger avec le thermomètre cité ci-dessus (humour de merde) (c'est le cas de le dire)... 
  • Le matériel fourni aussi était top. Tu sens tout de suite que ça va pas te claquer entre les doigts, que c'est pas de la gnognotte. D'ailleurs c'est la maison De Buyer qui le fournit, autant te dire que tu pâtisses avec une Rolls Royce.
  • Les ingrédients étaient emballés dans des sachets en kraft. Et moi le kraft c'est mon truc, j'en claque partout j'suis une folle. Là c'était la cerise sur le gâteau!! Le chocolat (de la maison Weiss, truc de dingue!) et la poudre de poisson étaient, eux, fournis dans des jolis pots.
  • Et tout est numéroté. Ils ont même pensé aux gens comme moi, capables de mettre du sel à la place du sucre.
Tu peux trouver tous les renseignements nécessaires sur la page Facebook de C'est mon gâteau bien entendu.



Ah oui, j'ai oublié de te dire... j'ai servi ma tarte au citron meringuée en dessert le soir où j'avais invité les parents du Suricate à manger. Et mon beau-père, qui n'aime pas les pâtisseries, s'est écrié après avoir mangé une bouchée : "oh la vache, c'est bon!". J'ai la classe, qu'est-ce que tu veux...

Allez, je te laisse avec un peu de musique de Noël dans les oreilles "Santa Claus is back to town", façon Rock'n'roll avec mon pote Elvis; dans sa période je mange beaucoup de bonbecs et je fais pas beaucoup de sport. Et puis n'hésite pas à rejoindre ma page FesseBouc, parce que là aussi, on se marre bien!

Ta Scarlett

5 commentaires:

  1. J'avoue que le coup du chalumeau, m'en remettrai pas non plus :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paix à son âme! Je pense que je vais maintenant piocher dans les outils du suricate pour cuisiner et me venger :D

      Supprimer
  2. elle est trop belle ta tarte!!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sotis!!! Ha ça faisait longtemps que je ne t'avais pas vu par ici!!! Ca me fait super plaisir :-) Bisous!!!

      Supprimer
  3. Le coup du thermomètre rectal, je me marre mais je me marre ...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...