jeudi 5 avril 2012

Médaillons de Lotte panés aux épices

Je suis verte, j'avais prévu de vous poster cette recette (que j'ai arrachée dans un magazine aux chiottes pendant les vacances) le premier avril. Comme c'est du poisson, voilà, je voulais faire un clin d'oeil "poisson d'avril", mais que voulez-vous, les bichons... j'avais d'autres chattes à fouetter.
Par contre j'ai une petite anecdote à vous raconter, ça parle de poisson et c'est farce, donc idéal pour l'occasion.
Il y a très longtemps, mon papy est allé à la pêche avec mes couz qui n'étaient pas bien grands. Quand ils sont revenus, ils étaient trop fiers; ben oui, ils avaient pêché des thons! Tu rends compte?! Des thons! Bon, après vérification, c'était pas des thons mais des maquereaux (bonjour les marseillais!). Mais quand même, quoi! 15 ans se passent, peut-être plus, et voilà qu'autour d'un album photo, ma couz dit à papy "tu te souviens papy, on croyait qu'on avait pêché des thons ce jour-là! Mwouarf, mwouarf, mwouarf! Eh, n'empêche, c'était la classe d'avoir réussi à pêcher des maquereaux, comme ça, avec not'p'tite canne à pêche du Rallye Super!". Et là mon grand-père est parti dans un éclat de rire superbe! Ben oui, parce qu'en fait, les maquereaux, c'est lui qui les avait accrochés à l'hameçon quand mes cousins avaient le dos tourné. Ils les avaient achetés chez le poissonier juste avant pour leur faire une farce. J'en ris encore! Il aura fallu attendre toutes ces années pour découvrir la supercherie!
Des moments comme ça, ça vaut de l'or, et nous, les 4 petits enfants; on en a connu des tonnes grâce à notre papy et notre mamie. Alors zou, ils n'ont pas internet mais on embrasse très très fort Jean et Anne-Marie!
Je vous l'avais peut-être déjà racontée cette histoire, mais fichtre, elle est bonne quand même!

Donc, les médaillons, pour en revenir à NOS poissons que je n'ai pas pêchés, je tiens à le préciser; ça déchire sa maman, vraiment beaucoup! Et puis, tiens, ben en plus c'est ultra fastoche à faire et surtout très rapide. Alors on va pas se gêner!
On peut très bien imaginer servir ces médaillons en apéro avec des petits piques. Dans ce cas, il faut couper des plus petits cubes et les cuire moins longtemps.

Bon, et on va se mettre un petit Bourvil "Le Poisson Rouge", pour rester dans le ton et pour faire plaisir à Papy ;-)

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!

Ingrédients pour 3 personnes
  • 800 g de queue de lotte préparée
  • 1 cuillère à soupe de canelle
  • 1 cuillère à soupe de curry
  • 1 cuillère à soupe de gingembre
  • un peu de beurre
  • sel, poivre

Comment qu'on fait?
  • Couper la lotte en gros cubes. Les passer dans le mélange d'épices pour les "paner". Les déposer sur du papier alu dans un plat allant au four.
  • Mettre un petit morceau de beurre sur chaque médaillon de lotte. Saler, poivrer.
  • Enfourner dans un four préchauffé à 240C, et laisser dorer pendant environ 10 minutes.

Et une 'tite sauce pour accompagner le tout?
  • Quand vous allez sortir la lotte du four, elle aura rendu tout son jus; alors on le jette pas, on le garde. S'il vous reste un peu de panure d'épices, c'est "malin" comme ils disent à ProutChef de la garder aussi.
  • Dans une poêle, faire fondre une noisette de beurre. Y ajouter 2 gousses d'ail écrasées puis détaillées. Tout doucement on les fait revenir pour qu'elles soiet fondantes. On ajoute le reste d'épices qu'on fait suer un pitit peu. Ensuite on verse par-dessus le jus de la lotte qu'on a conservé, on fait un peu bouillir le tout, juste une minute. Et enfin si on aime la crème comme moi, une pointe de crème, allez hop, on est fou!
  • Bon, la petite sauce verte que vous voyez sur la photo (qui n'est pas top d'ailleurs, sorry) n'a rien à voir, c'est de la sauce aux piments qui déboîte et que nous mettons dans pratiquement tous nos plats, et en plus c'est joli.

Bone Appétouze!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...