dimanche 23 juin 2013

Faire les courses au Supermarché quand tu vis aux USA

Salut mes p'tits gnous! Ca vous dit de connaître les us et coutumes "coursales" dans un autre pays genre les Ztazunis?
Certains d'entre vous savent déjà par le biai de mon autre blog, que j'ai vécu 3 ans dans la campagne de la Caroline du Sud aux USA. Bref, je me suis dit que vu qu'on parle de bouffe ici, mon article écrit pour Rendez-vous à Fairlane Drive allait certainement vous intéresser...
Bonne lecture mes bichons!
Photo prise au Piggly Wiggly par notre amiiiiii Laurent venu nous rendre visite in South Carolina. Vi, c'était moi!

Faire tes courses au supermarché aux USA, c'est trop fun! Du moins, si tu cherches pas à manger des trucs Français à tout prix (dans les deux sens du terme)! Of course dans certaines grandes villes, tu trouveras ton fromage qui pue, ta baguette, ton pif qui tâche. Ah ah ah les clichés!
J'ai toujours adoré faire les courses à l'étranger, je trouve ça génial de voir ce que consomment les autres, de voir les différences avec notre pays et puis de tester des trucs qu'on ne connaît pas!
Mais aujourd'hui je ne vais pas te parler des produits alimentaires, je vais t'expliquer comment faire tes courses au Grocery Store aux Etats-Unis.
Et si on parlait du caddie?
D'abord, y a pas de pièce pour prendre un caddoche. Et même que malgré ça, les gens, ils le remettent à leur place. Civilisés ces Américains, j'te dis!
L'Américouz ne lâche jamais son "shopping cart" pour aller chercher un truc dans un rayon et d'ailleurs s'il y a un chariot au milieu de l'allée, c'est méga louche, et tu peux être sûr que c'est le mien! Au début je retrouvais jamais mon caddiche, parce qu'ils me le rangeaient systématiquement!
Le caddie, il est large, mais pas profond... et finalement c'est beaucoup plus pratique comme ça. Du moins, si tu fais tes courses à l'américaine. Ben vi parce que l'Américain ne fait pas ses courses pour la semaine donc il n'a pratiquement jamais son caddie blindé (c'est pas comme nous).
Ben comment qu'il fait alors l'Amerloc?
Il fait ses courses plusieurs fois par semaine sauf pour les produits d'entretien et autres bidules ménagers comme par exemple des serviettes en papier, des assiettes en plastoc etc qu'il consomme en masse! Ces trucs-là il les achète souvent en gros dans de plus grandes surfaces ou dans des destockages.
Les supermarchés sont ouverts jusque 23h pour la plupart. C'est très pratique pour les travailleurs qui font les postes et ça explique aussi pourquoi c'est jamais bondé dans les allées. Ils sont aussi ouverts le dimanche. C'est un confort pour nous, consommateurs. Et c'est aussi une grosse source d'emploi.
Du civisme dans les rayons!
L'Américain est très poli quand il fait ses courses. Il ne va JAMAIS pousser ton caddy pour pouvoir passer. Ce serait un grand manque d'éducation! Il est un peu comme un "tacot dans la vase" quand il ne peut pas passer dans l'allée ou quand tu lui bloques le passage;  alors il y va de ses “excuse me”, “my bad”, “Oh I'm sorry” accompagnés de son plus beau sourire ultra bright (mais comment font-ils pour tous avoir les dents aussi blanches??).
Et à la caisse, comment ça se passe-t-il?
A la caisse, si y a un problème avec un article (ce qui n'arrive pratiquement jamais), personne ne râle. Les clients derrière prennent un magazine et font mine de passer le temps. Personne ne demande pour passer devant toi non plus.
C'est Bisounoursland j'te dis!
Quand arrive ton tour, la caissière te claque son plus beau sourire et te demande: "How are you doing today? Did you find everything OK?"... enfin ça donne plutôt ça: "owaioudouïne? Dioufaille-eufine-oquaie?"
Au début, après l'avoir fait répéter douze fois, tu réponds "I'm fine. Yes, thank you". T'es tout chose, tu rougis un peu.
Et puis au bout d'un mois, tu oses demander un renseignement... par exemple que t'as pas trouvé la levure et d'ailleurs tu sais pas comment que ça s'appelle en inegliche. Alors t'expliques. "Mais oui, vous savez, pour mettre dans les gâteaux, là, une poudre toute blanche"...tu mimes le touillage de la pâte à gâteau, le gonflage du cake et tout et tout. Et là, la caissière, au lieu de se foutre de ta tronche, parce qu'il y a de quoi; elle met tout le personnel du magasin en émoi pour te trouver ta "yeast". Parce que ça s'appelle comme ça, de la levure.
Au final, tu t'habitues à cette qualité de service et tu demandes un truc à chaque fois, comme les Américains d'ailleurs.
Généralement, y a un petit jeune ou petit vieux au bout de la caisse pour emballer tes articles. Au début c'est assez déroutant, gênant, parce que tu peux très bien le faire toute seule. Tu sais pas trop si tu dois les aider (est-ce qu'ils vont penser qu'ils font mal leur taffe?) ou si tu dois donner un pourboire?
Et puis finalement, après t'être renseignée auprès des autochtones, tu apprends que c'est leur job, ils sont payés (pas grand chose certes) pour le faire. Parfois, ils te proposent même de pousser ton caddie et de ranger tes affaires dans le coffre de ta caisse. Quand j'étais enceinte, on me l'a proposé à chaque fois!
Les bouteilles d'alcool sont emballées de façon à ce qu'on ne les voit pas à travers le sac, ou le kraft. Faudrait pas non plus passer pour une alcolo!
Si tu achètes de l'alcool justement, il est possible qu'on te demande ton ID (pièce d'identité), surtout si tu parais jeune et que la caissière a un doute sur ton âge car tu dois avoir au moins 21 ans pour en consommer. Dans tous les cas, à chaque fois qu'elle scannera de l'alcool, elle devra rentrer dans sa caisse une date de naissance, qu'elle inventera dans la plupart des cas pour aller plus vite. Mais attention si elle vend de l'alcool a un mineur... ça rigole pas!
Par contre, beware because tous les prix affichés en magasin sont toujours hors taxe, donc à la caisse, tu paieras forcément plus cher.

Une prochaine fois je te parlerai des produits alimentaires, des habitudes de consommation et quelques looses à la Scarlett's style pour ne rien gâcher!

En attendant, vous pouvez évidemment découvrir mon autre blog "Rendez-vous à Fairlane Drive", n'hésitez pas à lire en premier l'A propos pour mieux comprendre le contexte.


Vous pouvez aussi rejoindre la Page FesseBouc de Ca bouffe un Doberman en cliquant ici histoire de rigoler comme des fou-fous.

Et puis of course, of course, on n'oublie pas de participer à mon concours pour fêter les 3 ans du blog! Tout est expliqué ici.


Bande Originale de l'article : "Every Day" Buddy Holly

6 commentaires:

  1. je découvre ta prose .... j'adore !!!
    je vais m'empresser de lire ton autre blog !!!

    RépondreSupprimer
  2. mais voyons c est baking powder et non pas Yeast :) je me suis faite avoir une fois lol

    RépondreSupprimer
  3. Cet article me replonge dans de sacrés souvenirs, à effectivement chercher parmi les rayons sans avoir la traduction de ce que je cherche. Mon grand chouchou, c'était Trader Joe!
    D'ailleurs en Australie c'est la même chose : civilisé, on te demande comment ça va -voire ce que tu fais pour le week end- on range tes courses...
    Je vais donc aller jeter un oeil aux autres liens, ça m'a l'air bien fun, tout ça !

    RépondreSupprimer
  4. Les supermarchés aux USA c'est toujours quelque chose en effet! J'ai adoré lire cet article qui reflète bien l'extrême gentillesse des américains qui est parfois un peu déroutante (c'est tellement "trop" par rapport à nos habitudes qu'on en devient presque parano ahaha)! Je m'en vais lire ton autre blog! Merci de partager ces moments :)

    RépondreSupprimer
  5. ahhhhh, je suis joie car je me rends compte que je ne suis pas la seule à kiffer les grandes surfaces à l'étranger ! Autant chez moi, je ne suis pas du tout fan de ces temples de la consommation (je préfère les petites boutiques, mais je suis quand même bien obligée de pousser mon caddie moi aussi), mais je trouve que ça reflète vachement bien la façon de vivre des gens. Alors merci Scarlett pour cet interlude consumériste ;) Et avant d'aller faire mes courses, il faut que je trouve un peu de temps pour participer à ton concours :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...